Comment s’adapter au port de solutions auditives ?

Comment s’adapter au port de solutions auditives ?

Tandis que la perte auditive est considérée comme un handicap mineur, elle est en réalité pénalisante et elle s’accroît dans le temps, entraînant des conséquences sur l’éducation et la scolarité, la vie professionnelle et l’ensemble de la vie sociale. Face à des problèmes d’audition, un appareillage auditif sera prescrit.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, une prothèse auditive ne rétablit pas une audition normale, mais elle permet à l’individu malentendant d’accéder au monde sonore. Elle permet également de rétablir un feed-back auditif et de stimuler les émissions vocales de l’individu.
Si les malentendants sont conscients de l’utilité des prothèses, des mauvaises tolérances ou des rejets psychologiques peuvent se produire. Dans cet article, nous allons tâcher d’aborder la problématique de la difficulté d’adaptation aux solutions auditives chez l’enfant, chez l’adulte et enfin chez les seniors.

 

S’adapter au port de solutions auditives : chez l’enfant

Il est possible d’effectuer un diagnostic de surdité très jeune, comme nous le spécifions dans notre précédent article sur la perte d’audition chez l’entant. Un appareillage effectué le plus tôt possible induit un meilleur développement du langage oral et une cohérence des images.

Mais parfois, il peut arriver que l’enfant refuse de porter sa prothèse auditive. Dans ce cas, le refus provient généralement d’une gêne supportée par l’enfant (présence d’une otite ou d’une inadaptation prothétique), d’une attitude d’opposition de l’enfant vis-à-vis de ses parents, ou bien au contraire d’un mimétisme face à l’attitude des parents, eux-mêmes réticents au recours à la prothèse.

Pour induire une meilleure acceptation de la prothèse auditive, il s’agira donc dans un premier temps pour l’audioprothésiste de bien communiquer sur les bienfaits du port de l’appareillage auprès des parents.
Il faudra également observer avec attention les difficultés d’adaptation ou de manipulation de l’enfant vis-à-vis de l’appareillage, des difficultés qui pourraient entraîner un phénomène d’abandon.

 

Sur 100 personnes atteintes d’un trouble auditif, seules 30 décideront de se rendre chez l’audioprothésiste…

 

S’adapter au port de solutions auditives : chez les adultes

Parfois la difficulté d’adaptation à l’appareillage est due à des préjugés, notamment chez les adultes : on a peur que l’appareil auditif soit vu comme un signe extérieur de vieillesse. De fait, ce type de craintes est davantage présent chez les hommes.

Ainsi, ce problème lié aux mentalités se retrouve dans les statistiques et en France, tandis que l’on compte 6 millions de personnes atteintes de troubles de l’audition, le taux d’équipement ne dépasse pas les 30 %.

Ainsi, sur 100 personnes atteintes d’un trouble auditif, seules 72 consultent un médecin ou un O.R.L. et seules 30 décideront de se rendre chez l’audioprothésiste.

Pourtant, les appareils auditifs ne cessent d’évoluer : de plus en plus petits, efficaces, high-tech et discrets, ils bénéficient désormais de technologies innovantes, de relooking ou encore de miniaturisation qui rendent leur port beaucoup moins stigmatisant qu’autrefois.

Ainsi, on ne peut que conseiller aux patients adultes de se rendre chez l’O.R.L. pour un diagnostic, puis chez l’audioprothésiste, pour bénéficier de conseils personnalisés sur le choix de son appareil.

Et tandis que la perte d’audition affecte désormais les personnes de plus en plus tôt, notamment à cause de l’augmentation de l’exposition au bruit et à l’utilisation prolongée de lecteurs MP3 ou baladeurs à des volumes trop élevés, il n’y a que des bonnes raisons de consulter dès les premiers symptômes ressentis et d’améliorer ainsi sa qualité de vie.

 

S’adapter au port de solutions auditives : chez les seniors

Enfin, chez les seniors, on constate également des problèmes d’adaptation à l’appareillage, mais pour d’autres raisons. Généralement, il s’agit de difficultés de réglage de l’appareillage ou de difficultés d’adaptation qui perdurent même après les premiers jours d’équipement.

C’est dans ce cas que le suivi proposé par l’audioprothésiste devient fondamental. Chez Audio Conseil, l’entretien de votre appareil est gratuit tout au long de son utilisation. Vous pouvez donc vous rendre dans nos centres pour bénéficier de contrôles réguliers et gratuits de votre équipement auditif, sans surcoût.

 

Ainsi, nous venons de voir que malgré des bénéfices évidents pour la qualité de vie des malentendants, des difficultés d’adaptation à l’appareillage peuvent se manifester.

Qu’il s’agisse d’une gêne, d’un rejet psychologique, d’un problème lié aux préjugés ou de difficultés de réglage, l’audioprothésiste se tient à votre disposition pour vous apporter tout l’appui nécessaire à une meilleure adaptation à votre appareillage auditif. L’objectif est ainsi de vous permettre de vivre votre déficience auditive de la façon la moins pénible possible en vous conseillant au mieux dans le choix de l’appareillage et dans son entretien, pour votre plus grande satisfaction !

Laisser un commentaire

Comment (requis)

Vous pouvez utiliser ces balises HTML dans votre commentaire : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Nom (requis)
Email (requis)