Il est primordial de traiter un éventuel problème d’audition dans les meilleurs délais. En effet, si un appareillage s’impose, sachez que plus celui-ci est précoce, meilleures seront la tolérance et l’efficacité.

Si vous rencontrez l’un des problèmes que nous allons aborder, n’hésitez pas à consulter un oto-rhino-laryngologiste (ORL).

Tests auditifs

Audiogramme perte d'audition

Après examen de vos oreilles, il effectuera une série de tests indolores de sensibilité auditive. L’audiogramme en est le plus important : c’est une mesure de vos capacités auditives pour chaque oreille. L’ORL donne alors son diagnostic. On distingue trois types de surdité, certaines temporaires, d’autres permanentes.

La surdité

Surdité de transmission :

Lorsque l’obstacle est situé au niveau de l’oreille externe ou moyenne. Souvent temporaire, ce type de surdité peut être corrigé ou amélioré par un traitement médical ou une intervention chirurgicale. Les causes possibles des surdités de transmission incluent par exemple :

    • Un bouchon de cérumen qui obstrue le conduit auditif externe.
    • Une otospongiose : une calcification qui réduit la mobilité de l’étrier, maladie héréditaire qui touche surtout les femmes durant leurs cycles hormonaux.
    • Une otite : inflammation externe ou moyenne qui se traduit par des douleurs auditives et de la fièvre. Peut être sèche ou purulente.
    • Problème de discontinuité sur l’oreille moyenne : rupture de la chaîne de trois osselets, ce qui empêche l’envoi du signal vers la Cochlée.

Surdité de perception

Dans la majorité des cas, le problème se situe au niveau de l’oreille interne. Il est quasiment impossible de le traiter de manière médicale. Le seul recours reste les aides auditives dont il existe plusieurs types. Les causes peuvent être, par exemple :

    • La presbyacousie : une dégénérescence des cellules auditives, au même titre que la presbytie pour les yeux. Ce type de surdité se caractérise par une baisse de l’intelligibilité (compréhension) dans le bruit et une baisse auditive sur les hautes fréquences (les tonalités aiguës).
    • Une exposition régulière aux bruits non protégée. C’est souvent le cas pour les travailleurs exposés au bruit au sein-même de l’entreprise (aéronautique, métallurgie, BTP…). Il existe un risque pour l’audition à partir de 85 dB. A partir de 120dB, la sanction est immédiate et irréversible.
    • Un traitement médicamenteux ayant provoqué la destruction des cellules ciliées, on l’appelle l’ototoxie. Certains traitements anti-cancéreux ou des antibiotiques aminogycosides en font partie.

Surdité mixte

Rare, ce type de surdité combine, comme son nom l’indique, le problème de transmission avec celui de perception.